Mon histoire, ma biographie...

Comme il est difficile de parler de soi ! Et est-ce bien si nécessaire ?

 

Mais il faut bien vivre avec son temps, je cède donc à la mode du déballage personnel dans ce nouveau monde virtuel….

 

Et faisons donc connaissance : je suis née le 20 avril 1964 en région parisienne et je crois que le dessin et la peinture ont toujours comblé ma vie.

Affiche Robert Falcucci, Grand Prix de Monaco
Affiche Robert Falcucci, Grand Prix de Monaco

 

 

D’abord, pendant mon enfance, durant laquelle je me suis construite grâce à de nombreuses « impressions » et « résonances ». L’influence de mon père qui nous a appris à regarder les choses, à voir plus loin que le vert des feuillages, eh oui !

 

Si l’on fait attention, si l’on prend le temps de s’imprégner de la lumière, il y a aussi du jaune, de l’orange ou du violet dans un arbre quelle richesse !

 

Le regard … Quelle importance de savoir contempler les choses avec la recherche constante des nuances et des couleurs.

 

C’est ainsi que la vie se transforme, s’enrichit et j’ai appris à voir avec les lunettes de l’artiste. Puis à retranscrire, grâce aussi certainement à un atavisme familial : tout le monde peint ou dessine dans la famille. Et en particulier mon grand oncle peintre et affichiste Robert FALCUCCI (1900-1989) que j’ai aussi admiré toute petite.

 

Je ne me lassais pas de le regarder peindre des toiles fabuleuses, hautes en couleur et remplies de l’énergie magique, voire mystique qui l’a habitée jusqu’à sa mort.

La Corse par Cl. Allard
Montemaggiore

  

L’influence des voyages a également marqué mon inconscient, et en particulier la découverte de la Corse, d’où viennent aussi mes ancêtres.

 

Là-bas, «les parfums, les couleurs et les sons se répondent»  (Charles Baudelaire).

 

Cette Ile de Beauté que j’ai fréquentée tous les ans pendant 40 ans, m’a toujours fascinée tant la lumière si particulière, la diversité des paysages, l’authenticité des villages qui se fondent si bien dans la nature me donnaient à chaque fois une espèce de coup de foudre.

 

Faut-il croire aussi à la transmission de l’âme un peu volcanique et impatiente qui transparaît dans mes tableaux ?

Tableau Claire Allard - Verdeze
Verdèze

Croyez-vous à l’influence des gênes ?...

Il y aussi certainement d’autres influences comme la musique et le chant lyrique qui m’aident à canaliser mon énergie intérieure. Car voilà, il faut que cela sorte ! On se remplit d’images, de résonances, de lumière, mais comment le traduire et l’exprimer ? J’ai commencé par le pastel gras, très tôt, car cette technique m’a tout de suite séduite par la franchise et l’effet de matière des couleurs. Puis j’y ai ajouté l’encre par hasard, et l’effet fut magique. Les deux se marient et forment un couple lumineux à mon sens. Et surtout me donnent envie de continuer ! Je pars d’un support visuel, une photo prise sur le vif, ou une image, que je recueille dans la rue, chez les libraires, les livres… Je transforme ces instants de vie avec ce que j’y vois.

D’ailleurs, je ne saurais jamais vous prédire ce qu’il en résultera. C’est le mystère de l’inspiration qui guide votre main instinctivement. Allez savoir ce qui se passe là-haut pour nous conduire ?

Puis j’ai attaqué (et c’est le mot)  la peinture à l’huile, plus tardivement. Je n’osais pas auparavant, par manque de temps et de place. Et je la pensais réservée à d’autres…Et à ma grande surprise, l’huile et moi, nous nous sommes très bien entendues ! Etait-ce grâce à l’odeur de la térébenthine qui m’offrait généreusement le souvenir des ateliers de peinture de ma famille ?

 

Montemaggiore, peinture à l'Huile de Claire Allard
Montemaggiore

 

   

Ce travail est plus long, plus constructif, mais cette technique m’apprend la patience, qui n’est pas ma qualité première.

 

En effet je n’aime pas attendre, faut que ça avance, hop hop allez les couleurs, venez, mélangez-vous et donnez-nous votre âme !

 

Aussi j’ai fait le choix de travailler les deux techniques ensembles. C'est pour cette raison aussi que j'ai décidé de créer les DUOS et que toutes mes créations se déclinent en 2 techniques : Huile + pastel et Pastel gras et encre. 

 

Elles se complètent et « se répondent »….Ce sera d’ailleurs l’axe de présentation de mes prochaines expositions ou un sujet sera décliné des deux manières.

Que dire des sujets d’inspiration ? Du figuratif tout d’abord, car j’aime le repère de l’existant. J’ai aussi le désir instinctif de prolonger l’instant qui me fait résonner et de le modeler à ma manière. Voyez ce que je vois ! Vous y verrez peut-être ma passion des couleurs, l’énergie vitale qui m’habite, la volonté de créer un peu de beau pour votre plaisir, dans ce monde qui se complait trop dans la laideur.

« La couleur surtout et peut-être plus encore que le dessin est une libération.  » (Matisse )

Alors, soyons heureux, regardons mieux, et surtout bonne visite de cette exposition !...

 

Cl. Allard, 

L’artiste.