Tableau "Je suis la plus belle"

                                     INTERVIEW PAR NICOLAS

-      

     Bonjour Claire Allard, quel est cet air d’opéra ?

-       Bonjour ! C’est un extrait de l’opéra d’Offenbach, la Belle Hélène. Au début de cette œuvre, on découvre le mythe de la pomme d’or, ou pomme de la discorde, et ici on entend Pâris, un beau et jeune berger qui va désigner la plus belle femme entre 3 déesses : Héra femme de Zeus, Athéna et Aphrodite filles de Zeus (*)

-       C’est quoi cette histoire ?

-       C’est le début de l’histoire de la guerre de Troie, racontée par Homère dans l’Iliade.

-       La guerre de Troie avec le cheval ?

-       Oui !

-       Et qu’est-ce que c’est, cette pomme de la discorde ?

-       Je vais t’expliquer :

Tout commence au mariage de Thétis, une déesse grecque, avec Pelée, un roi (**). Tout le monde s'amuse sauf une seule des déesses, Éris (déesse de la discorde). Thétis et Pelée ne l'ont pas invitée car ils ne voulaient pas de disputes à leur mariage. Éris est évidemment furieuse.

Elle a un plan... Elle prend une pomme d’or magnifique, sur laquelle il est écrit : « À la plus belle ! ». Elle jette alors la pomme en plein milieu du banquet pour que les déesses se la disputent. AphroditeHéra et Athéna pensent que cette pomme leur est destinée.

 

Zeus qui ne réussissait pas à les départager envoya Hermès (dieu des messagers) chercher le plus beau des jeunes hommes existant sur Terre. Il s'agissait de Pâris, à l'époque encore jeune berger innocent.

 

Lorsqu'il se retrouva devant les trois déesses, elles lui firent chacune une proposition pour qu'il la choisisse.

 

Athéna lui promit que s'il la choisissait, elle lui ferait gagner toutes les guerres qu'il entreprendrait. Héra lui proposa d'être l'homme le plus riche et le plus puissant du monde. Enfin Aphrodite lui promit de lui donner pour compagne la plus belle femme du monde, Hélène. Pâris choisit Aphrodite.

 

          Ensuite c’est le début du chaos, Paris séduit Hélène femme de Ménélas, roi de Sparte en Grèce. Il l’enlève et tous deux se réfugient à Troie. La guerre éclate et      Homère met en scène les héros mythiques bien connus : Achille, Ulysse, Hector… Cette guerre va durer plus de 10 ans, ce qui arrange bien les Dieux que cela occupe et qui trouvaient que les mortels devenaient trop encombrants…

 

-                        Pourquoi t’es-tu intéressée à cette histoire ?

-                       A cause de la pomme. Je voulais participer au concours lancé par « les artistes méridionaux ». Le thème de cette année est « Métamorphose ». Au début je n’avais pas d’idée. Et puis je me suis souvenue des histoires écoutées dans la voiture, racontées par Luc Ferry sur l’Iliade. De plus, un de mes sujets de prédilection en peinture est la nature morte. Les liens se sont créés dans ma tête. Et j’ai eu un déclic. Je venais de terminer un projet d’œuvre d’art en mosaïques, et je me suis dit eurêka ! La voilà la métamorphose : de la peinture à la mosaïque ! Je vais peindre une pomme qui se transforme en mosaïques d’or, ce sera la pomme d’or !

-                      Mais elle n’est pas tout à fait en or il y a aussi des miroirs ?

-                     Là c’est la touche finale, le spectateur du tableau devient acteur, comme les 3 déesses, lorsqu’il le regarde, il se voit et il se dit « je suis la plus belle », et donc il peut recevoir cette pomme d’or ! C’est d’ailleurs le titre du tableau

« Je suis la plus belle »

-                    C’est aussi une pomme d’or de la discorde ?

-                   Sauf qu’ici, le but est au contraire de déclencher une véritable entente, un accord général du jury des artistes méridionaux, et j’espère être sélectionnée pour l’exposition du mois de novembre 2017 !

 

-       Alors bonne chance maman !

 

 

Moi je le trouve super ton tableau philosophique !

 

 

 

 (*) Héra : femme de Zeus, Elle est la protectrice des femmes et la déesse du mariage, gardienne de la fécondité du couple et des femmes en couches. Elle est très jalouse des infidélités de son mari Zeus.

Aphrodite :  fille de Zeus, déesse de l'amour et de la sexualité

Athéna : fille de Zeus, déesse de la Raison, de la Prudence et de la Sagesse, de la stratégie militaire et des artistes.

 

(**) Eris : Dans la mythologie grecqueÉris est la déesse de la Discorde.

Elle est fille de Nyx (la Nuit) et donne naissance seule, comme sa mère, à de nombreux enfants, tous méchants et malfaisants.

 

 

 

 

Paroles de la Belle Hélène, le jugement de Paris (Acte 1), extrait :

 

 

 

Au mont Ida trois déesses 
Se querellaient dans un bois. 
Quelle est, disaient ces princesses, 
La plus belle de nous trois ? 

Evohé ! Que ces déesses, 
Pour enjôler les garçons, 
Evohé ! Que ces déesses 
Ont de drôles de façons ! 

 

 

 

 

Dans ce bois passe un jeune homme, 
Un jeune homme frais et beau. 
Sa main tenait une pomme... 
Vous voyez bien le tableau. 

Holà ! Hé ! Le beau jeune homme, 
Beau jeune homme arrêtez-vous, 
Et veuillez donner la pomme 
A la plus belle de nous... 

 

 

 


Ce film a été réalisé par :

 

Félix MOURIER

 

Interview de l’artiste par Nicolas MOURIER

 

Musique : extrait de « la Belle Hélène » de Jacques Offenbach, air « Le jugement de Paris « Au Mont Ida », interprété par Rémy Corazza

 

Remerciements :

-         Jacques Offenbach pour toute son œuvre si enchanteresse

-         Luc Ferry pour tous ses ouvrages si passionnants sur la philosophie et la mythologie

-         Valérie Manaud, mosaïste pour m’avoir initiée à ce métier d’art 

-         Carole Nègre, ma fidèle webmaster pour mon site

-   

-         Isabelle Matras, mon amie talentueuse photographe

-         Et mes enfants, Nicolas et Félix !

Et rendez-vous au 88ème salon des Artistes Méridionaux, du 28 novembre au 16 décembre 2017, Maison des Associations à Toulouse, 3 place Guy Hersant, 31400 Toulouse

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0